SAINT JULIA

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Tel horizontal pour connexion

 

Actualités Covid 19

Liens

Projections, Etats des lieux

13 avril 2021 - AstraZeneca est-il bon ?

  • Ce vaccin a été utilisé massivement au Royaume Uni, et l'a débarassé du COVID. La courbe ci contre montre la baisse rapide du nombre de cas au fur et à mesure de la campagne de vaccination (source : covidtracker.fr).

1er avril 2021 - modélisation - fin de la pandémie

21 mars 2021 - modélisation - fin de la pandémie

  • Cette modélisation tient compte des personnes immunisées par la maladie ou par la vaccination. Elle aboutit à :
    • un pic de 90.000 cas par jour vers la mi-juin 2021
    • une quasi fin de l’épidémie en juillet
    • 24.000.000 de personnes contaminées (11.000.000 l’ont déjà été aujourd’hui)

15 mars 2021

  • Les nombres de vaccinations sont bien décrite sur covidtracker.fr. En résumé 5.000.000 de personnes vaccinées, 10.000.000 de doses reçues, 3.000.000 de doses non utilisées pour le moment.
  • Les chiffres des contaminations remontent et sont à peu près conformes aux extrapolations précédentes.

Drole de badge ?

  • La campagne semble incompréhensible, car concentrées sur les personnes anti-vaccination, alors que de très nombreuses personnes motivées, agées et à risques n'ont pas accès à cette vaccination. L’incompréhension est telle que des badges sont même distribués à Revel aux heureux élus, après la 2° dose, alors que ces badges ne pourraient servir qu'à narguer des personnes qui ne parviennent pas à se faire vacciner.

Hopital de Tours : Personne de 70 ans ayant refusé de se faire vacciner alors quelle en avait eu l'occasion (c'est le commentaire d'un proche, mais dans les 10 pièces voisines se trouvent, sans doute, des personnes qui n'ont pas eu l'occasion de se faire vacciner)

  • Une campagne ridicule aboutit à la suspension de l'un des vaccins qui provoquerait des thromboses veineuses. Alors que avec 300.000 cas de thrombose par an, dans la population générale française (y compris les jeunes et les biens portants), représentent environ 25.000 cas/an, soit plus de 2000 cas par mois pour se ramener au 5 millions de personnes vaccinées jusqu'ici avec Astra-Zeneca. On est très loin des chiffres incriminés (30 cas pour 5 millions de personnes vaccinées) alors qu'on vaccine des personnes agées et/ou à risques. Les chiffres pris à la lettre (si on leur faisait confiance) montrerait plutôt que les personnes vaccinées (souvent agées et avec pathologies) présentent moins de risque de Thrombose que les autres. (Sans même tenir compte des cas de Thrombose dus au Covid).
  • Des nouvelles des industries annoncent des doses importantes en préparation, et donc la fin de cette crise, mais les délais entrainent encore des victimes supplémentaires.

10 février 2021

  • Début février des rapports sont transmis régulièrement aux mairies, par la préfectures pour décrire une pandémie en plateau légèrement montant ou descendant selon les jours. C'est vrai, mais c'est vraiment une fausse vérité, comme l'arbre qui cache la forêt. Le virus initial est contenu par les mesures sanitaires, mais le variant anglais encore nouveau et peu répandu montrait clairement un taux de croissance bien plus élevé.

  • Pourtant, les chiffres disponibles permettent d'extrapoler le développement exponentiel du variant anglais. Bien sûr les prévisions ne tiennent pas compte des mesures prises, et des immunités acquises via les contaminations ou les vaccinations. Mais ces extrapolations montrent qu'on est juste avant une vague de variant anglais. Par exemple une étude de l'INSERM du 10 janvier montre cette réalité.

8 janvier 2021

  • Situation le 8 janvier 2020 : Recueil d'informations pour comprendre et résumer la pandémie.

Vaccination

Courbes des vaccinations Planning des livraisons de vaccins

  • Courbes des vaccinations sur touteleurope.eu : 80.000 vaccinés, le 7 janvier, en France, contre 5 fois plus en Allemagne ou en Italie.
  • Planning des livraisons de vaccins sur cnews.fr covidtracker.fr
  • Un discours polarisé sur les antivax, et les complotistes, avec un nombre de vaccins pour le moment limité à 36.000 par jour (le 7 janvier 2021). Au rythme actuel il faudrait environ 4 ans pour vacciner tout le monde. Très probablement ce rythme va accélérer, mais tout retard correspond à des morts.
  • Document communiqué aux soignants en fin 2020. Ce document clair et complet correspond aux connaissances actuelles des personnes compétentes sur le sujet.
  • Selon santepubliquefrance.fr 50% des contaminations proviennent de personnes qui n'ont encore aucun symptome.

Axel Kahn, se fait vacciner le 6 janvier 2021

  • «Parfois, quand j'entends la communication sur tous les dangers possibles du vaccin, les précautions, le fait qu'on peut déclarer des effets indésirables, le fait qu'on est prêt à arrêter la vaccination… Je ne comprends pas», déplore Axel Kahn. «Il faut protéger le peuple Français et les personnes fragiles. Et faire vacciner les soignants en priorité», poursuit le président de la Ligue nationale contre le cancer, lui-même décidé à se faire vacciner «le plus tôt possible». (janvier 2021).

Epidémie

  • 07/01/2020 : Environ 21.000 nouveaux cas de COVID chaque jour, arrivée probable d'une variante plus contagieuse. 2.700.000 cas recensés jusqu'ici. L'immunité déjà acquise, est mal estimée, elle pourrait dépasser 10% (soit 6.000.000 de malade guéris en comprenant les asymptomatiques)

Prix des vaccins

  • Bien que confidentiel, au titre du secret des affaires, ce prix a été fortuitement ébruité par Eva De Bleeker, secrétaire d’État au Budget en Belgique.
  • Un virus très adapté, doit :
    • être très contagieux,
    • retarder ou empêcher la guérison, (et/ou muter pour pouvoir re-infecter le même malade),
    • garder son hôte, le malade, en vie le plus longtemps possible.
  • Le SIDA, était peu contagieux, mais il gardait ses malades contagieux plus de 10 ans. A l'inverse, Ebola est très contagieux, mais tue ses malades trop vite ce qui limite les contaminations. Le rhume est un meilleur compromis, il est très contagieux et dure un peu plus et mute, du coup, il est très répendu. Le Covid est plus contagieux, et peut durer plus longtemps. Si il ne mute pas, il est voué à disparaitre (après des morts et/ou des vaccinations).
  • Croissance ou décroissance de l'épidémie :
    • Soit R le taux de transmission, le nombre moyen de personnes contaminées par un seul malade pendant toute sa maladie. Et soit Dm la durée moyenne entre le début de la maladie et sa transmission à autrui.
    • R dépend de l'efficacité des mesures barrières, de l'immunité collective, et du type de Virus.
    • L'épidémie augmente se façon exponentielle. Si T est le temps :
      Nb_cas (à l'instant T) = Nb_cas (à l'instant T-Dm) puissance R.
      L'épidémie augmente si R>1, ou diminue si R<1.
  • Calcul des effets de la vaccinantion :
    • Aujourd’hui on a R=1.2 (chiffre très approximatif). Avec les mesures actuelles et le Variant actuel, et une immunité actuelle de 10% (à peu près)
    • Si la moitié des personnes est immunisée, cela signifie que l'on aura 1 contamination sur 2 qui aurait pu se faire initialement mais qui sera empêchée.
    • Si on vaccine 1.000.000 de personne (c'est à dire 1 français sur 6), le coefficient R diminuerait d'un sixième et passerait de 1.2 à 1.18. L'épidémie continuerait encore sa progression. Il faudrait en fait vacciner plus de 10.000.000 de personnes pour que ce coefficient R passe en dessous de 1.
  • 70% de vaccination pour stopper l'épidémie : En tenant compte du nouveau variant et de l'abandon des mesures barrières, il faut vacciner encore beaucoup plus. Selon infovac.fr, le coefficient sans mesure barrière serait de 2,5 . Retenons 3,35 puisqu'un variant est annoncé comme 1.5 fois plus contagieux. Il faudrait vacciner les 3/4 de la population. ou en 70 % en tenant compte des ~10% des personnes déjà contaminées et guéries du Covid.
  • Effet des antivax : Si seulement 50% des personnes se font vacciner l'immunité, elle ne sera atteinte que lorsque 75% de la population sera immunisée. Pour cela le nombre de malades devra atteindre 25% (75%-50%). Le nombre de mort total serait alors de 30.000.000 x 1% = 300.000 morts (NB : Le taux de 1% est l'actuel rapport entre le nombre de morts, 60.000, et le nombre de personnes déjà immunisées , 6.000.000, (soit environ 10% de la population comme indiqué plus haut). (NB : ce calcul ne tient pas compte de la répartition des antivax entre biens portants et fragiles et ne tient pas compte des personnes dont l'immunité est affaiblie).
  • Inconnues : Elles sont nombreuses. Notamment la durée de l'immunité, la contagiosité d'une personne vaccinée, le nombre de personnes déjà atteintes mais sans symptômes, les séquelles de la maladie, etc…

Outils de la page